Make vs Zapier : quelle automatisation correspond à vos besoins ?

Interface Make

De nombreux entrepreneurs s’orientent de plus en plus vers l’automatisation des tâches afin de se focaliser sur le développement de leur activité. Cette solution permet de réduire les coûts de l’entreprise et d’optimiser leur efficacité. Parmi les outils d’automatisation les plus prisés, Make et Zapier se démarquent par leurs fonctionnalités et approches uniques. Pour sélectionner le logiciel optimal, il est essentiel de comprendre leurs caractéristiques distinctives, leurs utilités et leurs performances respectives. La formation de Make ou Zapier, est primordiale.

CritèresMake (Ex- Integromat)Zapier
DescriptionOutil d’automatisation avancé pour tâches complexesPlateforme simplifiée pour l’automatisation basique
FonctionnalitésOffre des workflows personnalisés, Webhooks, Data storesComprend des Zaps, Transferts, et un tableau de bord intuitif
AvantagesFlexibilité élevée, contrôle détaillé des processusFacile à utiliser, idéal pour les débutants
InconvénientsPeut être complexe, moins adapté aux grands volumes de donnéesLimites dans le traitement de données volumineuses

Make : pour un meilleur contrôle

De quoi s’agit-il ?

Make, anciennement nommé Integromat est un outil d’automatisation no-code qui est un processus de développement permettant la création des applications, des sites web sans écriture de ligne de code. La version antérieure était un simple outil technique, tandis que cette nouvelle mise à jour de 2022 révèle un outil de création.

Il est également considéré comme un outil de construction qui permet de créer des programmes, des fichiers de données, des graphiques, des articles ainsi que des bibliothèques.

 À quoi sert-il ?

Il sert à automatiser les tâches répétitives d’une entreprise, notamment :

  • Le traitement de données
  • La synchronisation entre les applications utilisées
  • L’envoi de notifications importantes
  • La publication des articles sur les différents réseaux sociaux
  • La création de messages automatiques
  • L’ajout de nouveau contact

Quelles sont ses fonctionnalités ?

Ce logiciel propose plusieurs fonctionnalités permettant d’offrir un meilleur contrôle aux utilisateurs, à savoir :

  • Les workflows et connexions : les scénarios se composent des évènements et applications ou tiggers. Ils déclenchent le processus d’automatisation. Elle dispose d’une large intégration permettant d’interagir avec divers logiciels.
  • Webhooks : ils permettent l’envoi et la réception des données d’une application à une autre. Cela assure une synchronisation d’information entre les plateformes utilisées. Les webhooks sont facilement configurables via l’interface utilisateur.
  • Les data stores : il s’agit de la base de données de Make. Sa capacité de stockage permet de gérer des ensembles d’informations sans recourir à des outils externes.
  • My Apps : cette option permet la création de vos propres modules en ajoutant des fonctionnalités supplémentaires via des lignes de code.

Quels sont ses avantages spécifiques de Make ?

Make présente de nombreux avantages, tels que :

  • Le gain de temps et la productivité : grâce à l’automatisation des tâches, l’entreprise centralise leur effort dans des tâches à plus haute valeur ajoutée. De ce fait, elle ne perd plus le temps dans des tâches chronophages et optimise leur rendement.
  • La flexibilité : Make permet de créer des flux de travail personnalisés adaptés à chaque entreprise. Il peut être configuré selon les besoins spécifiques de l’utilisateur. Il est possible d’utiliser des variables afin de stocker temporairement certaines informations et les réutiliser pour traiter des données.
  • La réduction des erreurs humaines : l’automatisation diminue les risques de fautes qui peuvent arriver lors des traitements manuels. Cette option se révèle essentielle pour la réalisation des tâches importantes ou fastidieuses.
  • L’absence de codage : ce programme est travaillé pour être utilisé par une large cible qui n’a pas forcément de compétence avancée en codage. Les configurations de base sont faciles à comprendre et à paramétrer pour déclencher les automatisations.
  • La création de templates : lorsqu’un scénario est mis en place, il peut être enregistré comme un « template » et réutilisé en tant que modèle prédéfini pour les autres actions à venir. Cela offre un gain de temps supplémentaire pour la gestion des workflows.

Quels sont ses inconvénients ?

Bien que Make soit un outil performant, il a ses limites, notamment au niveau de l’utilisation. Les automatisations de bases peuvent être facilement configurées, toutefois, pour les opérations plus complexes, le paramétrage devient technique. Pour maîtriser toutes les options, il faut investir du temps d’apprentissage.

Il est noté que cette plateforme peut rencontrer des soucis de performance lorsqu’elle traite des données volumineuses. Pour les entreprises de grande taille, cela peut ralentir le processus d’automatisation et occasionner une perturbation dans les traitements des informations.

Zapier : pour sa simplicité

Qu’est-ce que cela représente ?

Zapier constitue l’outil d’automatisation en ligne, conçu pour établir des connexions entre diverses applications au sein d’une entreprise. Tel que Make, il sert à automatiser les tâches chronophages et répétitives. Pour se faire, il faut créer un workflow appelé Zap. L’utilisateur choisit un déclencheur, correspondant à un événement dans une application. À titre d’exemple, il peut s’agir de la réception d’un nouveau prospect. Ensuite, il faut définir les actions à instaurer après ce déclencheur.

Comment fonctionne-t-il ?

Pour vous connecter à Zapier, vous devez créer un compte via votre adresse mail, Facebook, Google ou Microsoft. Vous devez choisir les applications à gérer à l’aide de l’outil. Les différentes options se composent de plusieurs rubriques :

  • Le tableau de bord : il permet la conception de nouveau workflow en choisissant parmi les applications intégrées. Il propose également une liste de workflows recommandés selon votre utilisation et vos activités sur la plateforme. Vous pouvez y retrouver vos zaps actifs, réussis ou échoués. Il permet d’activer ou de désactiver vos automatisations en quelques clics.
  • Les Zaps : il s’agit des automatisations que vous avez programmées sur le logiciel. Par exemple, vous pouvez automatiser l’ajout de nouveaux contacts en vous basant sur le formulaire web.
  • Les transferts : cette section assure les échanges entre les applications que vous utilisez pour gérer votre entreprise. Il peut prendre en charge une grande quantité d’informations en fonction de vos zaps. Le transfert se fait en toute sécurité pour protéger les informations sensibles de votre entreprise.
  • Mes apps : cette rubrique regroupe l’ensemble des applications que vous avez ajouté à votre compte zapier. Cela permet de centraliser la gestion de votre entreprise.
  • L’historique : il rassemble les détails chronologiques de chacun de vos zaps et offre un suivi complet des workflows.
  • L’explorer : il vous permet de vous rediriger vers une page comprenant des vidéos tutorielles, des conseils pratiques ou encore des cas d’usage pour une exploitation optimale de Zapier.

Quels sont ses atouts ?

Zapier peut transformer votre flux de travail grâce à ses nombreux avantages, notamment :

  • L’économie de temps : l’exécution des tâches automatiques par Zapier permet aux entreprises d’économiser en moyenne 45 heures par semaine. Vous n’avez plus besoin de ressaisir les données d’une plateforme à une autre. Cela permet d’augmenter votre productivité.
  • L’amélioration de la qualité de travail : en déléguant les tâches répétitives à Zapier, vous pouvez concentrer votre équipe pour booster votre activité, gagner de la place sur le marché ou encore renforcer votre stratégie markéting.
  • Le renforcement de la satisfaction clientèle : grâce à la réactivité de Zapier, vos clients obtiennent des réponses rapides aux requêtes courantes, telles que les notifications des newsletters ou leurs suivis de commande.
  • La configuration : cette plateforme d’automatisation dispose de la capacité nécessaire pour s’adapter à différents scénarios. Cette flexibilité vous permet de personnaliser vos actions automatisées en fonction de votre activité et de votre charge de travail.

Quelles sont ses limites ?

Si Zapier est un outil puissant et pratique, il présente néanmoins quelques inconvénients concernant la mise en place des automatisations. Une mauvaise manipulation du tableau de bord peut créer des erreurs qui bloquent le processus d’automatisation. Pour éviter cela, il est important de définir des filtres et de tester les zaps.

Les zaps ne peuvent pas traiter un grand nombre de données à la fois. Cela peut entraîner une baisse de performance du système et affecte son efficacité.

Quels sont les points de comparaison pour choisir un outil d’automatisation ?

Pour choisir votre outil d’automatisation entre Make et Zapier, il faut prendre en compte ces quelques points : l’interface, l’intégration et l’expérience utilisateur.

L’interface

Votre choix doit se porter en premier lieu sur l’interface de celui-ci. Il doit être facile à utiliser avec un visuel intuitif et complet. La plateforme doit offrir une vision globale de vos actions pour une meilleure gestion des flux de travail. Son interface facilite le pré-remplissage des formulaires.

Make se base sur une interface visuelle qui propose un workflow graphique. Les opérations se présentent sous bulle ou bubble. Votre rôle est de relier chaque bulle pour déclencher les automatisations. Son design moderne rend l’outil plus esthétique et agréable à utiliser.

Quant à Zapier, son interface linéaire simplifie la navigation. Elle s’adresse principalement aux débutants qui souhaitent comprendre facilement les fonctionnalités de cet outil. L’apprentissage est rapide et les étapes séquentielles rendent le processus d’automatisation plus clair.

L’intégration

Pour centraliser votre gestion, l’intégration des applications est un des facteurs principaux. Elle assure la fluidité de l’automatisation et permet le transfert d’informations. Ces deux outils intègrent régulièrement de nouvelles applications pour vous permettre d’accéder à un large choix d’outils. Zapier compte actuellement plus de 3 000 applications disponibles. Pour les utilisateurs de Make, la liste des applications est moins conséquente. Toutefois, grâce à des API, il est possible d’intégrer les applications souhaitées. Cette opération nécessite néanmoins une connaissance basique des services web ainsi que des langages de codage.

L’expérience utilisateur

Ces logiciels d’automatisation proposent des versions gratuites que vous pouvez tester afin de vous familiariser avec l’outil. Cette approche vous permet d’avoir une première expérience sur son utilisation et ses options. Vous pouvez mettre en place quelques scénarios d’actions automatisées dans un contexte réel pour comprendre si le logiciel vous convient.

Pour ceux qui souhaiteraient développer leurs compétences en automatisation et visibilité web, il est recommandé une formation SEO CPF. Cette formation peut vous aider à comprendre les enjeux du référencement naturel et identifier tous les process automatisables pour gagner du temps et de l’efficacité.

Quelle est la différence de prix entre Make et Zapier ?

La tarification peut influencer votre choix d’outil d’automatisation. Elle se présente sous forme d’abonnement mensuel ou annuel. Le cout du logiciel varie en fonction du nombre d’opérations.

Combien coûte l’abonnement Make ?

Make est disponible en version free qui vous donne accès à 1 000 opérations. Cette offre est intéressante pour tester ou si vous n’avez pas besoin d’effectuer de nombreuses automatisations. Il propose également 4 formules payantes :

  • Core : elle est au prix de 9 $ et propose 10 000 opérations. Vous avez un nombre de scénarios illimités avec un 1 min d’intervalle entre chaque action. Elle vous offre également un accès API.
  • Pro : l’abonnement coûte 16 $ avec 10 000 opérations, des scénarios illimités et un accès API. Il dispose des fonctionnalités avancées qui vous permettent de personnaliser vos tâches selon vos besoins.
  • Teams : cette formule de 29 $ offre plus de 10 000 opérations. En plus des avantages des autres abonnements, elle permet le partage de scénarios et dispose d’un accès prioritaire aux supports.
  • Enterprise : son tarif se fait sur devis avec un nombre d’opérations entre 10 000 et 2 000 000. Vous avez un support 7 j/7 et 24 h/24. Un manager vous est dédié pour vous accompagner et vous avez des fonctions sur mesure pour l’adapter entièrement à votre entreprise. La sécurité des données est renforcée et vous avez également des applications professionnelles.

Quel est le prix d’un abonnement Zapier ?

La formule gratuite de Zapier donne accès à 100 tâches par mois avec des zaps en une seule étape. Elle suggère également 4 autres offres payantes :

  • Starter : cette offre coûte 29,99 $ par mois et permet l’exécution de 750 tâches. Les zaps sont en plusieurs étapes, ce qui signifie qu’un seul déclencheur peut entraîner plusieurs actions. Vous avez des filtres et un formateur pour modifier les données.
  • Professional : elle est à 73,50 $ mensuel pour 2 000 tâches. En plus des avantages précédents, elle inclut des applications premium illimité et une relecture automatique.
  • Team : son prix est de 598,50 $ par mois pour 50 000 tâches. Elle offre tous les privilèges de Professional avec des utilisateurs illimités en plus, ainsi qu’une assistance, des connexions d’applications partagées et un tchat en direct.
  • Company : cette formule coûte 1198,50 $ par mois pour 100 000 tâches. Outre les atouts des offres précédentes, elle inclut des autorisations d’administration avancées, une conservation des données personnalisée et une authentification unique.

Quel outil est le plus rentable ?

L’outil le plus rentable dépend de vos besoins et de l’étape de développement de votre entreprise. Il est à noter que l’abonnement Make est plus accessible à tous, cependant au niveau des fonctionnalités, Zapier est plus avantageux. Les comptes des opérations sont également différents, ce qui explique la différence de prix. Pour Make, 4 actions sont égales à 4 opérations, tandis que pour Zapier 4 actions pour une automatisation sont équivalentes à 1 zap. Si votre scénario est plus long, il est préférable de s’orienter vers Zapier. À l’inverse, si vous n’attendez pas d’évènement spécifique pour commencer votre scénario, optez pour Make.

une Question ? Contactez-moi
Réseaux Sociaux

Copyright: © 2023 Formation-Make.com – Tous droits réservés